Beauté,

TAG | Mon retour aux cheveux naturels crépus

août 22, 2016 Dressing des 4 Saisons 4 Comments


Cette année, j'ai décidé de vous parler un peu plus ... de mes cheveux. Un sujet qui, à vrai dire m'a toujours passionné. Aujourd'hui, ce n'est pas sans une certaine émotion que je partage avec vous mon retour au naturel.

Et oui, avant les locks, je suis passée par la délicate étape de la re-découverte de mes cheveux afros au naturel. Pour mieux vous en parler, quoi de mieux qu'un tag. Certes, je ne suis pas youtubeuse mais la démarche me semble intéressante pour présenter de façon succincte mon parcours de naturalista. Allez, c'est parti !

1. D’où viens-tu et comment est ton environnement naturel ?
Je suis née en France de parents originaires du Bénin, en Afrique de l'Ouest. Dans ma famille et mon entourage, les cheveux afro au naturel étaient inexistants. On avait tous l'habitude de se défriser les cheveux ou de faire des tissages, tresses, voire tout à la fois. Ma mère m'a confié que jusqu'à mes 5 ans, elle nous faisait des tresses au fil chaque semaine ma sœur et moi, histoire de détendre nos cheveux. Mais avec l'arrivée de mes deux frères, le temps est devenu une problématique importante.

Alors pour plus de "facilité", elle s'est mise à nous défriser les cheveux. J'avais 6 ans. Je me souviens avoir aimer l'idée d'avoir des cheveux à peu près raides. Oui, parce que ma mère, n'étant pas une coiffeuse professionnelle, ne maîtrisait pas du tout la technique du défrisage. Elle mettait le produit sur toute la longueur au lieu de défriser uniquement les racines... Et pour couronner le tout, elle nous faisait des tresses par dessus. La catastrophe était annoncée.
J'ai moi-même longtemps répéter ce schéma épouvantable pour mes cheveux déjà fragilisés. Cela dit, je n'en veux absolument pas à ma maman chérie. Elle n'avait pas les bons outils à sa disposition, c'est tout.

2. Pourquoi es-tu revenue au naturel ?
Un jour, en lisant le magazine Amina, j'ai eu un déclic. Je ne pouvais plus continuer comme ça. Tout simplement parce que le défrisage me tuait les cheveux à petit feu. Surtout mon cuir chevelu, qui reste très sensible à ce jour.

3. Depuis quand es-tu naturelle ?
Après une deux tentatives ratées en 2004 puis 2006, je suis définitivement passée au naturel en 2008, juste avant mon expatriation à Londres. Et là-bas, j'étais impressionnée par le nombre de sœurs portant leur cheveux afro même si la majorité portait leurs cheveux plus raides que des baguettes. Il y avait déjà pas mal de salons spécialisés dans l'entretien et la coiffure des cheveux afros naturels comme le salon de coiffure Adornment 365 à Brixton.

4. Combien de temps as-tu transitionné ?
J'ai connu une période de transition de 6 mois avant de couper mes pointes, le fameux "big chop" ! Je me souviens très bien de la scène. Ça s'est passé au salon de coiffure Garo Hasbanian, à Gare du Nord. Je retenais mes larmes à chaque coup de ciseau... A la sortie du salon, je me suis regardé dans un miroir et je n'arrivais toujours pas à m'y faire. Je suis allée direct à Château d'Eau pour m'acheter une perruque...

5. Comment ont réagi tes amis et ta famille ?
Au départ, c'était l'incompréhension totale. Je me souviens que ma mère et mes sœurs ne comprenaient pas ma décision. Pour eux, se défriser les cheveux étaient la meilleure façon de les rendre beaux et plus faciles à coiffer. Ils ont même essayé de me persuader à revenir au défrisage ! Mais au final c'est moi qui les ais toutes converties au naturel haha !

6. Quel est ton type de cheveu ?
J'ai les cheveux crépus et mes bouclettes forment des S très resserrés. Je dirais que mes cheveux rentrent dans la catégorie de type 4C d'après la classification de André Walker. La jolie Cindy de The Beautyfull World en parle tres bien sur son blog. Selon le L.O.I.S System, mes boucles sont 100% O. Vous trouverez plus d'informations concernant cette classification sur le blog de Ebéni Diary.

7.  Quelle est ta texture de cheveux ?
Pour déterminer la texture de mes cheveux, on m'avait dit de comparer un de mes cheveux à du fil de couture normal. Résultat : mes cheveux sont fins, s’abîment facilement, et manquent de énormément de volume. Autre méthode pour connaître la texture de ses cheveux : comparez un cheveu à un poil de votre bras ou de votre maillot (si vous les rasez, c'est cuit !) De manière générale vos cheveux sont fins s'ils sont à peine plus gros que le poil comparé, épais si plus gros et moyen si même épaisseur. J'ajoute que mes cheveux ont une texture spongieuse, qui mettent un temps fou à sécher.

8. Quelle est ta densité de cheveux ?
Quand je mesurais la circonférence de ma queue de cheval, j'obtenais moins de 4,5 cm. Mes cheveux ont donc une faible densité. D'ailleurs, l'un des avantages à passer aux cheveux afro naturels, c'est ce volume incomparable versus les cheveux défrisés qui perdent en matière.

9. Quel est ton produit préféré ?
Mon produit préféré reste à la Jamaican Black Castor Oil, JBCO pour les intimes. En français, on l'appelle l'huile de carapate. Si il y avait un seul produit à emporter sur une île déserte pour mes cheveux, ce serait cette huile que les femmes antillaises adorent. Parfaite pour la chevelure et les cuirs chevelus secs, dévitalisés et abîmés. Utilisée en bain d'huile, l'huile de carapate a fait des miracles sur la texture de mes cheveux en les rendant plus forts et un peu plus denses.

10. Quelle est ta coiffure préférée ?
Avant d'avoir des locks, je faisais toutes sortes de coiffure mais rarement l'afro. A l'époque, je n'arrivais pas à dompter correctement ma texture, sans parler des produits adaptés que je n'arrivais pas à trouver. Du coup, j'abusais de coiffures dites protectrices : vanilles avec ou sans extensions, box braids ou patra, tresses couchées, ou encore mix entre tresses plaquées avec perruque frisée demi-tête. Certaines n'en étaient pas vraiment à cause de la forte traction imposée à mes cheveux (je fais référence aux écailles, qu'il faut garder maximum 3 semaines au risque d'avoir les tempes dégarnies)

Pour terminer ce premier billet consacré à mes cheveux, je vous propose un petit panorama de mes cheveux avant qu'ils ne soient locksés.



Entre 2008 et 2010
1. Big Chop
2. Longueur réelle une fois mes cheveux détendus
3. Soin au hénné puis vanille
4. Cheveux tressés pour les détendre
Entre 2008 et 2010
1. Texture de mes cheveux mouillés
2. Finger coils
3. Coiffure avec cheveux détendus
4. Twist-out (définition pas terrible )

Entre 2008 et 2010
1. Cheveux après les avoir étirés avec des tresses au fil
2. Afro légèrement étiré
3. Bantu Knots out
4. Afro boule

Entre 2010 et 2012
1.Queue de cheval haute sur cheveux étirés au fil
2. Chignon haut après cheveux étirés au fil
3. Coiffure sur cheveux crépus étirés
4. Tresses plaquées style "Écailles"

Découvrir mes cheveux naturellement crépus n'a pas été évident pour moi. Mais c'était la seule option pour retrouver des cheveux plus sains et en meilleures santé. Il faut donc une bonne dose de persévérance pour arriver à maîtriser sa toute nouvelle texture et l'apprécier pour mieux la sublimer.
Si on y est parvenus, pourquoi pas vous ?
Bien-sûr, j'encourage toutes les naturalistas/nappy girls/ femmes aux cheveux afro naturels à témoigner de leur propre aventure au naturel. Alors n'hésitez pas à votre tour et si le cœur vous en dit à réaliser ce tag, qui ne date pas d'hier, je vous l'accorde ^^. Sinon, vous pouvez aussi partager en commentaire votre réflexion sur ce sujet qui touche un nombre croissant de femmes en France. Car plus on est nombreuse avec nos différentes textures, plus ça encouragera d'autres à envisager un retour à leur chevelure d'origine.
Alors mes chères lectrices, vous avez déjà passez le cap, vous êtes en transition ou vous préférez les cheveux défrisés ? 

Je parlerai plus spécifiquement des soins qui m'ont été utiles dans un prochain article. Et bien-sûr, je reviendrais sur mon parcours capillaire de locksée. Stay tuned !

Mille bisous

Melle

You Might Also Like

4 commentaires:

  1. Bonjour! Je me reconnais beaucoup dans ton parcours capillaire! Comme toi j ai eu les cheveux defrises très jeune et pour moi c etai la norme! Il etais impossible d avoir ses cheveux au naturel ( trop moche, dur à coiffer..). Et puis en 2010 j ai eu un declic apres un defrisage qui m avait brûler mon cuir chevelu j ai tout arreter! J ai surfer sur le web et la oh my god!! Toutes ces filles avec leur cheveux naturels si beau, en bonne santé! Quoi le cheveux naturels crepus poussent !
    Depuis j ai appris et j apprend encore à m occuper et apprecier mes cheveux. J encourage toute les personnes autour de moi à sauter le pas! A force de conseils on m a motiver à créer mon propre blog!
    Merci pour ton témoignage j aime beaucoup ton blog

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hello ! Oui il faut qu'on arrive à éradiquer l'idée selon laquelle le cheveu afro est moche. Et on y arrivera c'est sûr ! Merci d'être passée par ici et pour ton commentaire !

      Supprimer
  2. coucou! j aimerai bien avoir plus d information sur ton parcours capillaire de locksé! j aime beaucoup tes locks et j aimerai bien savoir depuis quand tu les a? qui te les a réaliser et l entretien? Oui beaucoup de question!désolée!!
    je te remercie par avance!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ta venue sur le blog Lily ! Je serai ravie de répondre à toutes tes questions. Mes reponses feront lobjet d'un billet spécial locks prochainement. N'hésite pas à t'abonner à mon blog et me suivre sur Facebook, Instagram et Twitter pour être sure de lire mon article dès sa publication ;) A très bientôt !

      Supprimer