Beauté,

Moi, nappy et tellement fière de l'être !

novembre 20, 2014 Dressing des 4 Saisons 2 Comments

Si je vous dit "nappy" ça vous évoque quoi ?

A quelques jours de la 1ère édition du concours Miss Nappy Paris 2015, je vous livre mon point de vue sur ce terme apparu il y a quelques années en France sur internet et les réseaux sociaux.




De nombreuses initiatives "nappy" se développent dans l'Hexagone alors qu'outre-Atlantique, ce mot est moins utilisé, décrié, voire haï par certaines afro-américaines.





Polémique et tendance aux USA


Phénomène récent : une poignée de jeunes femmes caucasiennes et même latino dépeignent leurs cheveux négligés et/ou récalcitrants en mentionnant les hashtags #nappy ou #nappyhair. Articles que vous pouvez lire sur ce site US et sur BGLH. 
Si c'est de l'ignorance, alors elles confondent surement "nappy" et "nasty" ! Sinon, c'est juste du racisme ordinaire !!

Beaucoup moins récent, certaines afro-américaines refusent de s'identifier au terme "nappy" suite aux propos de Don Imus ayant insulté les joueuses d'une équipe de basket (pour la plupart afro-américaines) de "nappy headed hoes" lors d'une émission radio. Inutile de vous dire que cela a provoqué de vives réactions dans la communauté afro-américaine. Même s'il a été renvoyé de son poste, le mal était déjà fait. Et depuis ce 04 avril 2007, la plupart des afro-américaines ont littéralement boycotté le mot "nappy".
A l'inverse, une minorité d'entre elles critique ce bannissement non sans une certaine auto-dérision comme en témoigne cet article US.






Evolution du mot "Nappy"


"Nappy" est un adjectif décrivant un aspect laineux, et dérivé du verbe anglais "to nap" signifiant lainer. Il s'appliquait jusqu'alors au textile.


Par extension, les colons ont détourné ce mot pour décrire l'aspect cotonneux/ laineux des cheveux des populations afro-caribéennes. Dès lors, le mot "nappy" a revêtu (et revêt encore) une connotation péjorative. 

Comme indiqué sur ce t-shirt noir "Nappy"
, ce mot désigne aussi la texture de cheveux des afro-descendants.
Dans les années 2000, le terme "nappy" est repris pour représenter l'état d'esprit des femmes noires et métissées prônant le retour aux cheveux naturels : "NAtural and haPPY".




Nappy est aussi le titre d'un film français réalisé par le photographe Danakil, sorti en 2004. 
Pour son réalisateur "nappy" est une contraction de Neuilly-Auteuil-Pereire-PassY. Non, non, ce n'est pas une blague :

... Provocateur et avant-gardiste pour les uns, ridicule et auto-complaisant pour les autres, le documentaire a popularisé le terme nappy, devenu un néologisme employé pour désigner les jeunes fortunés désœuvrés du 16e arrondissement, et plus généralement tous ceux issus des « beaux quartiers » parisiens. Source : Wikipedia

Comme quoi, chacun est libre de redéfinir un mot, de lui donner un sens particulier et très éloigné de son sens originel...


#Nappy en chiffres


Pour me faire une idée de la popularité du mot "nappy" sur le net, j'ai voulu vérifier le nombre d'occurrences sur Instagram et Google. 


Le fait est que le terme "nappy" n'est pas si populaire que ça :


D'après le site Websta.me, le hashtag #nappy est 17 fois moins utilisé que #naturalhair" sur Instagram (tous pays confondus).




Et sur Google n'en parlons plus, le différentiel est criant :






Idem pour les mots "Team nappy" : 876 000 occurrences dans Google contre 13 700 000 pour "Team natural and happy".


Parcequ'il fait débat aux USA, le mot "nappy" a mauvaise presse et est loin de faire l'unanimité en France.



Miss Nappy VIP


Le terme "nappy" version 2.0 (le concept et non plus la texture) a eu le mérite de faire éclore une génération de femmes qui se sentent mieux dans leur peau.
N'oublions pas qu'il y a encore à l'heure actuelle un déficit de représentation des minorités ethniques dans les média, notamment français. Nous sommes encore loin du compte, car la diversité culturelle commence à peine à émerger en France.

Mais une fois n'est pas coutume, les USA (et l'Angleterre) sont en avance avec notamment des personnalités reconnues pour leur talent et leur beauté naturelle:


Lupita Nyong'o, élue plus belle femme du monde 2014 par le magazine et oscarisée pour le meilleur second rôle féminin dans le film 12 years a slave (j'en ai encore les larmes aux yeux)

Solange Knowles, chanteuse, DJ

Janelle Monae, chanteuse

Shingai Shinowa, chanteuse et bassiste britannique du groupe Noisette

Teyonah Parris, actrice


Le mot "nappy" a été redéfini pour revendiquer une manière plus saine de porter et prendre soin de ses cheveux naturellement crépus.
Etre "nappy" signifie avant tout être heureuse d'arborer des coiffures valorisant la texture naturelle de nos cheveux.

Ce n'est surement pas à cause d'un ignare que je vais cesser d'utiliser ce terme.

Je suis #nappy et fière de l'être ! 

Je suis favorable à cette redéfinion et au rétablissement du mot "nappy" qui a trop longtemps été utilisé de façon péjorative. Rendons au mot "nappy" ses lettres de noblesse. #stopleboycott

L'étape ultime ? Celle de la revalorisation du mot "nappy".
A nous, en tant que personnes d'ascendance africaine de revaloriser ce terme pour qu'il soit à la hauteur des magnifiques femmes aux cheveux crépus que nous sommes.

Et je n'occulte nullement la dimension raciste et esclavagiste qu'a pu revêtir ce mot.
Au contraire, je pense que son lourd passé servira à mieux rétablir la vérité sur nos cheveux pour le bien-être des générations futures. Je pense que l'éducation doit jouer un rôle essentiel dans la transmission de notre héritage culturel. Avoir recours à des produits naturels et des techniques de coiffures non agressives pour les cheveux naturellement crépus est bien plus qu'un effet de mode.

Partout dans le monde, des afro-descendantes, soucieuses de leur bien-être, militantes ou pas, célèbrent leur texture naturelle. Car on peut faire dire aux mots ce que l'on veut, qu’on le veuille ou non, parfois une image vaut mieux que mille mots.

Ne nous arrêtons pas au simple mot. Admirons plutôt les images qui y sont associées car elles, restent. L’impact émotionnel que peut provoquer une image est à mon sens bien plus important.

Plus que le mot lui-même, j'aime cet état d'esprit qui a conduit des centaines de milliers de femmes à sublimer la texture que la nature leur a donnée. Et ça fait plaisir à voir !

A mes yeux, "nappy" n'est ni un VILAIN mot, ni un VAIN mot.
C'est surtout un terme détourné que nous nous sommes réappropriés et que nous devons à tout prix revaloriser. Car au fond, affirmer son authenticité à travers sa texture capillaire naturelle, c'est s'accepter pour mieux S'AIMER ! 

Voilà mon avis sur la question de la revendication du mot "nappy". Et vous, quel est le vôtre ?
D'accord, pas d'accord, d'autres Miss Nappy VIP en tête ? N'hésitez pas à partager votre ressenti sur ce sujet, naturellement ;)

You Might Also Like

2 commentaires:

  1. Très joli article, complet et bien documenté...Personnellement je n'ai jamais compris pourquoi les gens font autant de polémiques sur une histoire de cheveux...A partir du moment où ç'est propre à chaque individu, on a le droit d'en faire ce qu'on veut...Il y a des sujets plus importants et plus graves dans la vie, il suffit de regarder un peu plus autour de soi ou si on aime pas sortir, d'allumer la télé à 20h...Bisous.

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ton retour cosmopolitebeauté ! Je partage ton opinion : l’opposition entre défrisé et naturel est complètement aberrante. La beauté est par définition un choix personnel et purement esthétique. On peut tout à fait défriser ses cheveux sans pour autant renier sa culture… un débat que je laisse volontiers aux extrémistes du cheveu crépu (les nappex) ! Cet article est plus une dénonciation du boycott dont fait l’objet ce mot. Même si je regrette que certains aient une fois de plus détourné son sens pour en faire un mouvement prônant aussi l’utilisation exclusive de produits 100% naturels. A la base, il s’agissait juste de prôner le retour au cheveu crépu naturel consistant à ne plus mettre de défrisage ! D’ailleurs, j’admets être tombée dans le piège car je cherchais systématiquement des produits naturels (sans silicone, etc…) Encore un autre débat qui là encore, renvoie à des questions de libre-choix ! Bisous.

    RépondreSupprimer